Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 17:09

DOCUMENT1.  Discours de de Gaulle en 1944.

 

 

Introduction: présentation / Problématique: de Gaulle prononce les premiers mots officiels (il est le chef de la resistance) qui doivent fixer ce qui s'est passé en France au cours de la guerre. Quelle image va renvoyer de la France aux Français / annonce du plan.

 

1. De Gaulle met en place ce qui deviendra le mythe du résistancialisme.

 

- Citation: "mais Paris libéré ! libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle."

 

- Analyse de la citation: il insiste sur le fait qu'il n'y a toujours qu'une France. La répétion de "la France" sert à marquer l'évidence de ce qu'il dit. Le style lyrique et le ton solennel et déterminé avec lequel il dit cette phrase (voir l'enregistrement cinématographique) apportent toute l'émotion dont la construction d'une mémoire a besoin. Cette image d'une France toute entière héroïque devient dés lors sacrée. Rappelez la définition de "mémoire"

 

- Derrière ce qu'il dit, il y a une grande part très importante de dissimulation: il oublie la défaite de 1940, il oublie aussi que la France officielle et légale c'est celle du maréchal Pétain.

 

- Il sous estime le rôle des Alliés ramenés à un partenaire secondaire: "Il ne suffira même pas que nous l'ayons, avec le concours de nos chers et admirables alliés, chassé de chez nous /.../" . Le débarquement de Normandie et l'immense effort des Britanniques et des Américains sont placés dans la phrase comme en annexe au sujet principal qui est la France.

 

2. Ce qu'il dit ce soir là il le justifie à la fin du discours.

 

Citation: " tous les hommes qui sont ici et tous ceux qui nous entendent en France savent qu'il exige l'unité nationale"

 

Analyse. Il faut un mythe auquel tous doivent croire pour arrêter les règlements de compte et reconstruire le pays le plus vite possible. Un mythe héroïque et le refoulement de la réalité noire pour préserver l'unité nationale.

 

Revenez au cours et utilisez ce qui est dit du mythe du résistancialisme en P.1 paragraphes 1 et 2

 

 

3. Mais ce n'est pas avec un discours seulement qu'on établit un mythe: il faut beaucoup d'autres facteurs.

 

Et là il faut utliser le cours: voilà une partie du cours à exploiter:

Lors du retour de De Gaulle au pouvoir en 1958 (naissance de la Ve Répubique), le mythe résistancialiste est à son apogée. Il est volontairement entretenu dans un contexte difficile pour la France engagée et divisée dans la guerre d'Algérie :

  • Les commémorations de la Résistance se multiplient.
  • Le mémorial de la France combattante est inauguré au Mont-Valérien en 1960.
  • En 1964, les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon et la cérémonie est retransmise à la radio. Ce moment est considéré comme l'apogée du mythe résistancialiste.
  • Ce mythe résistancialiste n'est pas entretenu que par le pouvoir, il est assez répandu au sein de la population. Le film La Grande Vadrouille en 1966 met en avant le soutien de nombreux Français à la Résistance.

 

 

 

DOCUMENT 2. Manuel d'histoire en 1964.

INTRODUCTION.

Présentez le document / Posez la problématique: un manuel scolaire d'histoire est en principe régi par le souci de la plus grande objectivité possible. Il est d'ailleurs le produit de spécialistes des sciences historiques et de pédagogues. Or, là, même si la présentation de l'histoire est vraie au sens des faits, elle est traversée par une vision idéologique qui fausse la réalité.  / Annoncez le plan

 

1. La résistance est ce que les élèves doivent retenir dans la France de 1964.

 

- Une fois la défaite mentionnée, le texte met immédiatement en avant la résistance: le paragraphe est composé de 7 lignes est le plus long de la leçon. Il présente deux héros qui sont deux Français: le général de Gaulle et le général Leclerc. Les Alliés sont présentés comme des acteurs secondaires associés aux troupes françaises: " Des troupes françaises nouvelles combattent, avec les Anglais et les Américains". La libération de Paris est due seulement aux troupes françaises.

 

- Cette leçon d'histoire à destination des enfants de 1964 reprend donc exactement la vision mise en place par le général de Gaulle dans son discours de l'Hôtel de Ville 20 ans auparavant! (Mentionnez les idées principales de ce discours). Spectacularisation de l'action des résistants, sous évaluation de l'action des Alliés et occultation de l'Etat de Vichy dont il n'est fait aucune référence: la France est passée de la IIIe à la IVe République avec une guerre entre les deux et sans rien d'autre. Alors même que Pétain a accédé légalement au pouvoir et a reçu des députés de l'Assemblée nationale les pleins pouvoirs en 1940!

 

- Ce manuel est donc un des rouages qui entretient puissamment et subrepticement le mythe du résistancialisme en France. Utilisez le cours pour expliquer la mise en place du mythe du résistancialisme

 

2. Ce manuel met aussi en valeur le rôle des historiens à cette époque pour reproduire et renforcer le mythe d'une France héroïque.

 

- Définissez la notion d'historien: voir introduction du cours

- Sous couvert d'histoire "objective", le manuel scolaire fait passer une vision faussée du passé. Il montre donc à quel point les historiens sont amenés à entretenir le mythe. Reprenez en introduction le passage où l'historien peut être mis sous pression sociale et dévier son interprétation du passé en fonction de ce que souhaite la société.

 

- Prenez dans le cours l'exemple d'un historien Robert Aron et sa thèse sur le glaive et le bouclier: sa thèse renforce le résistancialisme

 

3. Réutilisez le cours pour montrer ce qui à cette époque et en dehors du manuel constitue une machine à reproduire la même mémoire de la SGM.

 

La partie du cours à utiliser c'est celle-ci:

 

Lors du retour de De Gaulle au pouvoir en 1958 (naissance de la Ve Répubique), le mythe résistancialiste est à son apogée. Il est volontairement entretenu dans un contexte difficile pour la France engagée et divisée dans la guerre d'Algérie :

  • Les commémorations de la Résistance se multiplient.
  • Le mémorial de la France combattante est inauguré au Mont-Valérien en 1960.
  • En 1964, les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon et la cérémonie est retransmise à la radio. Ce moment est considéré comme l'apogée du mythe résistancialiste.
  • Ce mythe résistancialiste n'est pas entretenu que par le pouvoir, il est assez répandu au sein de la population. Le film La Grande Vadrouille en 1966 met en avant le soutien de nombreux Français à la Résistance.

 

 

 

DOCUMENT 3. Le témoignage de Simone Veil.

Introduction

Présentez le document / Problématique: l'auteure expliquerla difficulté qu'ont eu les juifs rescapés pour construire une mémoire de leur histoire dans le conflit mondialdeux temps: elle met en évidence l'indifférence de la société française puis, dans un second temps, elle pointe la responsabilité des historiens.

Annoncez le plan

 

Premier plan: la société française. Le témoignage des juifs français ne débouchera sur aucune mémoire collective (définissez la notion de mémoire) par le refus plus ou moins marqué ou explicite de la société française de prendre en compte leur histoire ("personne ne voulait le savoir"). Les causes de ce désintérêt ( "la Shoah n'intéressait personne")  sont:

 

- le mythe résistancialiste qui s'est imposé du sommet vers la base de la nation dès le 25 août 1944, a tenté de mettre un point final à ce qui s'était passé d'autre (de non héroïque) de 1940 à 1944. Définissez plus longuement le mythe du résistancialisme en utilisant le cours nettement.  Seule l'image du résistant est alors intéressante. Or "nous n'étions pas des résistants" mais "des témoins indésirables": l'opposition de ces deux figures dit bien le drame à ne pas voir une mémoire acceptée par la société toute entière. Il faut utiliser le cours pour expliquer ce qu'est ce mythe et comment il a pu influencer toute la société.

 

- La nécessité de reconstruire le pays et, pour les individus, de se reconstruire le plus vite possible en oubliant le passé coupable explique aussi ce désintérêt. Faites références au discours de de Gaulle. Utilisez le cours pour montrer que les Français voulaient tourner la page.

 

- La difficulté de trouver les mots pour décrire l'extermination nazie a contribué également à ce non-dit de l'histoire des juifs français. Montrez que l'extermination des juifs et des Tziganes est un phénomène qui est difficilement concevable Qu'est-ce que le génocide? Voir votre cours de première

 

Le second plan désigne les historiens et leur refus clairement exprimé, selon l'auteure, de prendre en compte les témoignages des juifs. Définissez ce qu'est le métier d'historien et les risques qu'il y a à faire ce métier quand la recherche porte sur un point sensible: voir l'introduction.Le prétexte fallacieux invoqué selon Simone Veil par ces historiens: la subjectivité des témoignages suceptibles de déformer la réalité du génocide. La charge de la preuve n'était pas du côté des historiens mais du côté de ces victimes. La réalité du génocide n'était pas reconnue à l'époque. L'explication de l'attitude des historiens tient à la pression collective entretenue par le mythe sacré du résistancialisme, pression à laquelle les historiens n'ont pas assez, selon Simone Veil, résisté. Utilisez l'exemple de Robert Aron qui lui aussi est allé dans le sens du résistancialisme et cela jusqu'à penser que Pétain avait pu lui aussi résisté.

 

En conclusion, montrez que cela changera à partir des années 1970: expliquez pourquoi la mémoire juive se réveillera à ce moment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by france
commenter cet article

commentaires