Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 10:54
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S
L'Europe de Yalta en 1945 à l'Union européenne Terminale ST2S

 

Chapitre 1. Question obligatoire.
 L’Europe de Yalta aux derniers élargissements de l'Union européenne

RESUME du COURS

 

L’histoire de l’Europe de 1945 à nos jours est marquée par 2 phases successives :


1. L’Europe après la 2eGM est au coeur de la Guerre froide qui est un conflit idéologique et politique qui divise l’Europe et le monde de 1947 à 1990. Les Etats-Unis et l’URSS sont les deux puissances rivales qui sont chacune à la tête d’un bloc (blocs de l’Ouest et de l’Est). Les deux superpuissances ne s’affrontent pas directement d’où l’expression de « guerre froide » mais elles s’affrontent par pays interposés et de graves crises provoquent de fortes tensions entre les deux blocs.
L’effondrement du bloc soviétique (1989-1991) et la fin de la Guerre froide mettent fin à la division de l’Europe.

 

2. Dans le contexte de Guerre froide les pays d’Europe de l’Ouest construisent progressivement une union politique et économique dans le cadre d’un projet européen: c'est la CEE (Communauté économique européenne. En 1989-1991, l'effondrement du bloc communiste offre de nouvelles perspectives au projet européen avec un approfondissement de la construction européenne et des élargissements de celle-ci dans le cadre de l’Union européenne.

 

 

I. Une Europe divisée au cœur de la Guerre froide.

A. Une Europe divisée et sous tension au lendemain de la Guerre froide.

Conférence de Yalta (février 1945). Les 3 grandes puissances alliées (Etats-Unis, URSS, Grande-Bretagne) décident du sort de l’Europe après la chute de l’Allemagne nazie.

Remaniements territoriaux. C’est l’Allemagne qui est le territoire le plus bouleversé et divisé : son territoire ainsi que Berlin sont divisés en 4 secteurs d’occupation (américain, anglais, français et soviétique). L’URSS annexe des territoires en Europe orientale (Etats baltes, partie de la Pologne).

Le « rideau de fer ». En mars 1946, W. Churchill prononce un discours aux Etats-Unis dans lequel il dénonce la coupure de l’Europe en deux à cause de la politique menée par les Soviétiques dans les territoires qu’ils occupent. Les Soviétiques installent dans les pays sous leur domination des gouvernements communistes sans organiser de véritables élections libres. Les décisions prises à Yalta ne sont donc pas respectées. Ainsi l’Europe se trouve coupée en deux par un « rideau de fer » qui délimite une frontière de plus en plus hermétique entre l’Ouest démocratique et l’Est communiste. Cette division annonce la Guerre froide.

 

B. La naissance de la Guerre froide en Europe (1947-1948).

La Guerre froide est un affrontement politique, idéologique et économique qui prend naissance en Europe en 1947.

La doctrine Truman (12 mars 1947), énoncée par le Président américain, vise à aider tout pays luttant contre le communisme : dans cette démarche les Etats-Unis lancent le plan Marshall (1948) qui est une assistance financière pour aider les pays européens à se reconstruire ; 15 pays européens acceptent cette aide mais les Soviétiques interdisent aux pays européens qu’ils dominent d’accepter cette aide.

  •  A l’Est de l’Europe se forment donc des "démocraties populaires' qui adoptent le modèle soviétique, tous les partis communistes européens doivent soutenir l’URSS et combattre le capitalisme. Les Soviétiques imposent aux pays d’Europe de l’Est leur modèle si nécessaire par la force (comme à Budapest en Hongrie en 1953).
  •  Ainsi l’Europe est coupée en deux blocs économiques et politiques : l’Ouest capitaliste et démocratique soutenu par les Etats-Unis et l’Est communiste contrôlé par l’URSS.

 

C. Tensions et crises en Europe.

La Guerre froide se caractérise par une bipolarisation du monde et de l’Europe c'est-à-dire la domination du monde par deux superpuissances qui constituent les deux pôles majeurs d’influence mondiale.

La question au choix qui sera traitée ensuite en classe porte sur la ville de Berlin et le cours sur Berlin pourra être utilisé ici

Création d’alliances militaires: OTAN en 1949 pour les Occidentaux avec adhésion de la RFA en 1955 ; Pacte de Varsovie en 1955 pour l’URSS et ses alliés.

 

D. L’effondrement du bloc de l’Est et ses conséquences en Europe.

Les difficultés politique et économique de l’URSS poussent le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev à des réformes à partir de 1985 : Perestroïka (modernisation de l’économie soviétique) et Glasnost (démocratisation).

Ouverture du « rideau de fer » en 1989 : ouverture de la frontière entre l’Autriche et la Hongrie. 9 novembre 1989 : chute du Mur de Berlin.

Fin des démocraties populaires. 1990 : fin de la RDA avec la réunification allemande. Chute du communisme par élections libres en Hongrie, en Pologne et en Tchécoslovaquie. Destitutions de dirigeants communistes en Bulgarie et Roumanie.

1991 : effondrement et disparition de l’URSS. Les Etats composant l’URSS deviennent indépendants.

Création de nouveaux Etats en Europe (Tchécoslovaquie se divise en Tchéquie et Slovaquie en 1993, Etats baltes indépendants en 1990)

Guerres dans l’ex-Yougoslavie (1995-2001) provoquant l’éclatement de la Yougoslavie en 5 pays comme la Serbie ou la Croatie.

 

 

2. La construction européenne (1950-2013).

 

Le projet européen se construit avec la volonté de créer un espace de paix après deux guerres meurtrières ; il se fonde sur la réconciliation franco-allemande.

 

1948. 1ère étape: le Conseil de l’Europe:

  • Le Royaume Uni est porteur d’un projet de rapprochement des pays européens qui conduit à la création du Conseil de l’Europe (1949)
  • Il voit s’opposer deux visions de l’Europe: fédéralistes / unionistes ou souverainistes.
  • Le fédéralisme: construction européenne fondée sur la création d’institutions supranationales qui peuvent imposer leurs décisions aux Etats.
  • Le souverainisme : construction européenne fondée sur la coopération entre Etats sans créer de structures supranationales contraignantes.

La construction européenne est un mélange des deux visions.

 

1951, deuxième étape: la création de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier)

  1. Projet piloté par Robert Schuman et Jean Monnet
  2. Mise en commun de la production de charbon et d’acier: produits stratégiques
  3.  Le rapprochement concerne d’abord l’Allemagne et la France, puis les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg = l’Europe des 6.

 

1954, troisième étape: échec du projet de communauté européenne de la défense (CED). Les Français s'oppose au réarmement de l'Allemagne de l'Ouest

 

1957, quatrième étape: la Communauté Economique Européenne ou CEE:

  1. La création de la CEE en 1957 par le Traité de Rome entre les 6 pays de la CECA
  2. C'est une union économique visant à créer un Marché commun dans lequel les frontières sont abolies pour la circulation des marchandises.
  3.  L’organe supranational de gestion de la CEE est la Commission européenne. Un Parlement européen est créé mais il n’a pas de réel pouvoir.
  4. Un conseil des chefs d'Etats et un conseil des ministres sont créés qui représentent les intérêts des différents pays. Ce sont ces deux institutions qui ont vraiment le pouvoir de décider.

 

Dans les années 1960-1980, la construction européenne s'approfondit:

  1. On parle d’ « approfondissement » de la construction européenne quand celle-ci se développe dans de nouveaux projets politiques.
  2. 1er exemple: la CEE se donne les symboles d'une nation : un drapeau à 12 étoiles, un  hymne (L'Hymne à la Joie de Beethoven), un jour de fête depuis 1985 (le 9 mai, anniversaire de la déclaration Schuman qui fonde la CECA.
  3. 2e exemple d'approfondissement: élection d’un Parlement européen au suffrage universel.

 

La CEE s'élargit au cours des années 1970-1980: l'Irlande, le Royaume-Uni et le Danemark puis la Grèce, l'Espagne, le Portugal. Dans les années 1990-2000, avec la fin de la guerre froide,  les élargissements se feront vers l'est.

 

Cinquième étape en 1992: création de l’Union européenne par le traité de Maastricht en 1992 qui approfondit la construction européenne.

  • Le traité crée une citoyenneté européenne: le droit de circuler et de résider librement dans les pays de la Communauté ; la protection à l'étranger, le droit de voter et d'être élu dans l'Etat où l'on réside pour les élections européennes et municipales.
  • Le traité met en place une union monétaire avec l'euro
  • Il permet aux pays de l'Union européenne de se rapprocher davantage sur le plan des politiques économiques, de défense et de justice.

 

Forces et faiblesses de l’Union européenne:

  • Espace démocratique , de paix (l'UE reçoit le prix Nobel de la paix en 2012) et de promotion des droits de l’homme.
  • Puissance économique majeure

 mais:

  •  Influence limitée dans le domaine de la politique étrangère car chaque Etat mène sa propre politique.
  •  Le Brexit (voté par les Britanniques en 2016) est un événement majeur car c’est la 1ère fois qu’un pays quitte le projet de construction européenne. Le Brexit illustre la défiance de plus en plus grande des citoyens européens face à l’UE. Néanmoins les conséquences du Brexit seront-elles néfastes pour l’UE ou permettront- elles à l’UE de se réformer et de relancer un projet attractif pour les citoyens ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by france
commenter cet article

commentaires