Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 12:01

La composition: une des épreuves au baccalauréat

 

La composition peut être en histoire ou en géographie; dans les deux cas il s’agit de l’épreuve longue. Il convient donc d’y consacrer environ 2h 30 sur la durée totale de l’épreuve (4 heures).

 

Une composition se fait en 3 temps : introduction, développement, conclusion. Chacun doit être nettement séparé (passer plusieurs lignes entre chaque).

 

A – L’introduction.

Elle est fondamentale car elle est lue en premier par le correcteur et « donne le ton » de la copie. Elle doit donc être rédigée préalablement au brouillon, et sa forme doit être particulièrement soignée.


Elle a 3 objectifs :


1°) présenter le sujet en définissant les termes de ce sujet.

Les termes du sujet doivent être définis, c’est-à-dire expliqués (ex : si le sujet contient un mot comme communisme, totalitarisme, métropole... ces mots doivent être définis d’entrée), et le sujet doit être délimité dans le temps et dans l’espace (quelle période ? quels territoires sont concernés par le sujet ?). Etape INDISPENSABLE et ESSENTIELLE pour éviter l’erreur fatale : le hors-sujet.
Ce premier objectif occupera la 1ère partie de l’introduction (3 ou 4 phrases grand maximum).

Pour bien identifier le sujet, il faut tout de suite repérer le ou les mots de liaison employés (« et », « ou », « dans », « pendant »...). Ils permettent souvent de déterminer le type de plan à choisir. Attention cependant : le mot « et » peut signifier: Exemples de sujets:

- « Agriculture et développement en Inde », le "et" = une mise en relation

 - « Les totalitarismes en URSS et en Allemagne » = une comparaison

- « Ouvriers et patrons au XIX° » = une opposition... Seuls votre réflexion et votre bon sens peuvent alors vous indiquer l’interprétation pertinente...

 

2°) dégager la problématique du sujet. Il ne s’agit pas de poser une question « pour la forme » : il faut cerner le problème historique ou géographique contenu dans le sujet, qui sera le fil directeur de tout le devoir  car le devoir sera une réponse organisée à cette problématique. Vous pouvez formuler la problématique sous forme de question ou sous forme d'une affirmation.

Exemple: le totalitarisme dans l'Allemagne nazie et en URSS est une organisation complexe et centralisée de la société. Ou: comment est organisé le totalitarisme dans l'Allemagne nazie et en URSS?

3°) annoncer le plan qui sera suivi dans le développement. Attention, il ne s’agit pas ici de « rentrer dans les détails » de votre argumentation, mais juste de présenter les deux ou trois parties qui diviseront votre développement.

Pour la rédaction éviter : « La 1ère partie sera consacrée à... ; la 2nde parlera de ... ». Préférer: « Après avoir étudié..., nous verrons... ; enfin tel ou tel aspect nous permettra de saisir... » ; ou « Dans un premier temps...., puis... ; enfin... ».

 

B – Le développement.

1°) Le développement doit comporter 2 ou 3 parties (si possible 3, mais pas obligatoirement), jamais plus.


Chaque partie doit commencer avec une phrase indiquant l’idée directrice de la partie (autrement dit, le titre de la partie dans le plan détaillé fait au brouillon).

A l’intérieur de chaque partie, distinguer plusieurs sous-parties. Annoncer chaque sous partie par l'idée fondamentale que vous comptez expliquer dans cette sous-partie.

D'où un système d'alinéas non ambigu.

Dans le développement proprement dit, chaque idée doit être présentée avec un argument et si possible des exemples précis.

Chaque partie doit se terminer par une phrase de conclusion et de transition vers la partie suivante

 

C – La conclusion.

Elle se fait en deux temps:


1°) Elle doit reprendre les grandes idées pour apporter une réponse, si possible nuancée à la problématique annoncée en introduction. Attention à ne pas faire un résumé du développement.

2°) Elle doit élargir la perspective et le débat par une ouverture finale (sur l’actualité, sur une comparaison, une évolution, un problème pour l'avenir...).

 

Repost 0
Published by france
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 11:36

 

Parcours professionnel.

 

A - FORMATION

 

- Master 2, Théorie et pratique des Arts. Mention bien. Département des Arts (Musique, Danse, Théâtre) de l'Université Nice-Sophia Antipolis. Rapport  de recherche: Texte, Corps et Costume. Le "Mercure Galant" et la mode entre 1672 et 1673. Mémoire soutenu: Les maîtres à danser et la noblesse: la mise en texte des faits de danse (XVIe-milieu du XVIIe siècle).

 

- Concours externe de professeur certifié.

 

- Diplôme de professeur de danse sur la base d'une expérience professionnelle de l'enseignement de la danse classique, moderne et contemporaine, Ministère de la Culture et de la Communication.

 

- Diplôme d'études approfondies (DEA) en Anthropologie. Mémoire de recherche: Les processus d'acculturation en cours dans la diffusion du communisme au Laos. Mention très bien Université Nice-Sophia Antipolis.

 

- Maîtrise dans le cadre de l'Institut d'études et de recherches interethniques et interculturelles (IDERIC), Université de Nice. Mention très bien avec félicitations du jury. Mémoire soutenu: Les missionnaires au Laos, des origines à 1940. Essai d'une histoire des comportements et des mentalités. 

 

- Licence d'histoire et de géographie, mention assez-bien, Université de Nice.

 

- Baccalauréat général, lettres, mention bien.

 

 

B - ACTIVITÉS ASSURÉES.

 

- Professeur au lycée polyvalent Albert Camus à Fréjus. Professeur-responsable du programme de préparation au concours d'entrée dans les Instituts d’Études Politiques (Sciences-Po) d'Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse (IEPEI).

 

 - Professeur responsable du projet d'action culturelle "danse" en partenariat avec le lycée Jean Moulin de Draguignan (83) et le Théâtre en Dracénie de Draguignan.

 

 - Chargé d'enseignement à l'Université de Nice-Sophia Antipolis, département des Arts et Métiers du Spectacle. Enseignement théorique en histoire de la danse (Licence 1 et 2) et enseignement pratique (Eudoxie réalisé au Théâtre de Verdure de Nice en 1998).

 

- Formateur en danse à l'IUFM de l'Académie de Nice pour la préparation de l'épreuve de danse du concours de professeur des écoles. 

 

- Préparation des élèves au professorat de danse et à l'épreuve d'histoire de la danse dans le cadre du diplôme d’État de professeur de danse à l'Ecole Supérieure de danse et ballets Serge Alzetta à Nice.

 

- Chargé de conférences, dans le cadre du Ministère de la Culture et de celui de l’Éducation Nationale.

 

- Président du jury IUFM de l'épreuve de danse du concours de recrutement des professeurs des écoles. 

 

- Modulateur et responsable de la publication des Actes du colloque "Cultures chorégraphiques" dans le cadre du Festival de danse de Cannes.

 

 - Directeur et professeur de danse de trois écoles de danse classique, moderne et contemporaine à Montbrison et Boën-sur-Lignon (42) puis à Nice.

Auteur: France Jean-Louis.

 

Repost 0