Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 11:40
Exercice: document 1 (TES et TS)

 

DOCUMENT 1. La libération de Paris le 25 août 1944.

 

CONSIGNE: après avoir présenté le document, vous expliquerez de quelle manière et pourquoi ce discours s'inscrit dans une construction de la mémoire du conflit mondial en France.

 

Discours du général de Gaulle à l’hôtel de ville de Paris le 25 août 1944

 

"Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré ! libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle.


Eh bien ! Puisque l'ennemi qui tenait Paris a capitulé dans nos mains, la France rentre à Paris, chez elle. Elle y rentre sanglante, mais bien résolue. Elle y rentre, éclairée par l'immense leçon, mais plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits.


Je dis d'abord de ses devoirs, et je les résumerai tous en disant que, pour le moment, il s'agit de devoirs de guerre. L'ennemi chancelle mais il n'est pas encore battu. Il reste sur notre sol. Il ne suffira même pas que nous l'ayons, avec le concours de nos chers et admirables alliés, chassé de chez nous pour que nous nous tenions pour satisfaits après ce qui s'est passé. Nous voulons entrer sur son territoire comme il se doit, en vainqueurs. /.../

Ce devoir de guerre, tous les hommes qui sont ici et tous ceux qui nous entendent en France savent qu'il exige l'unité nationale. Nous autres, qui aurons vécu les plus grandes heures de notre Histoire, nous n'avons pas à vouloir autre chose que de nous montrer, jusqu'à la fin, dignes de la France. Vive la France !"

 

Charles de Gaulle, après avoir reçu l'acte de capitulation des troupes d'occupation de Paris, se rend à l'Hôtel de Ville de Paris. Là, on lui demande de proclamer le République mais il refuse en répliquant: « Non, la République n'a jamais cessé d'être. Vichy fut toujours et demeure nul et non avenu ».

Sur la place de l'Hôtel de Ville, devant une foule enthousiaste, il prononce ce discours en partie improvisé et aussitôt retransmis à la radio et filmé: https://www.youtube.com/watch?v=Yuv_vbxu4lI

Le lendemain, le général de Gaulle devient le chef  du Gouvernement provisoire de la République française.

Repost 0